Comment fabriquer son propre insecticide naturel ?

Vous avez transformé votre balcon en un véritable coin de paradis, un havre de paix qui vous reconnecte avec la terre et la nature. Mais comme tous les jardiniers, vous devez lutter contre les maladies et les insectes qui l’envahissent et le mettent en danger. Le plus simple serait d’aller acheter des insecticides chimiques vendus en magasin, mais votre conscience écologique vous en empêche. Vous préféreriez des solutions plus naturelles, respectueuses de l’environnement – après tout, si vous avez un jardin, c’est que vous aimez la nature – et plus pratiques… La bonne nouvelle, c’est qu’avec quelques ingrédients simples et en quelques minutes, vous pouvez confectionner vous-mêmes votre propre insecticide pour traiter votre balcon de façon complètement naturelle.

Ainsi, vous trouverez ci-dessous nos 5 méthodes préférées pour fabriquer son propre insecticide naturel. Une précaution cependant, avant de vous lancer dans vos décoctions : pour ne pas risquer de brûler vos plantes en cas de fort ensoleillement, vaporisez-les le matin ou le soir. De plus, la plupart de ces préparations sont pour un usage immédiat, ou presque ; le but ici n’est pas de constituer des stocks, mais de pouvoir rapidement préparer ce dont vous avez besoin en un tournemain.

Bon jardinage !

Insecte de plante sur un Bacsac

 

1. L’ail

Contre les pucerons et les champignons (si utilisé dès sa préparation)

 

Si, chez les humains, certains raffolent de l’ail et d’autres ne peuvent le sentir, les insectes, eux, ne l’aiment pas du tout, et l’ail agit sur eux comme un puissant répulsif. La préparation la plus simple consiste à verser de l’eau bouillante sur 4 gousses hachées menues, à couvrir et à laisser reposer une heure. Cette préparation est à utiliser tout de suite, au début du printemps, pour un effet préventif. Pour une utilisation ponctuelle sur des plantes infestées, vous pouvez prendre deux gousses entières (pas que les têtes) et les passer au blender avec 250 ml d’eau. Après avoir laissé reposer le mélange au frigo pendant la nuit, ajouter une demi-tasse d’huile végétale, une cuillère à café de savon liquide (pour la vaisselle par exemple) et de l’eau.

 

2. Le piment

Contre les pucerons et les insectes

 

Il n’y a pas que sur nous que le piment fait de l’effet ! Comme l’ail, une solution à base de piment peut servir de répulsif pour les insectes, plus particulièrement les pucerons. Mélangez soit une cuillère à soupe de piment en poudre, soit la moitié d’un piment frais passé au blender avec 250 ml d’eau, et ajoutez quelques gouttes de savon liquide. Après cela, il ne vous reste plus qu’à faire goûter votre cuisine extra spicy à vos visiteurs nuisibles. Faites attention, cependant, en manipulant le piment : évitez de vaporiser vers vos yeux, votre nez ou votre bouche… Il reste puissant, même dilué !

 

3. Le marc de café

Contre les escargots et les limaces

 

On ne peut pas faire plus simple : après vous être fait votre café, plutôt que de jeter le contenu de votre filtre, gardez-le : votre jardin peut doublement en profiter. Il vous suffira d’en saupoudrer la racine de vos plantes pour qu’escargots et limaces les laissent en paix. Si vous le mélangez avec un peu de jus de citrons, vous obtenez un excellent répulsif à fourmis… Enfin, bien séché et en poudre fine, vous pouvez l’utiliser – avec parcimonie – comme engrais, en le déposant au pied de vos plantes.

 

4. Le savon

Contre les mites, les pucerons, les mouches blancs, les araignées rouges…

 

Le meilleur avantage de cette préparation est qu’elle vous prendra moins d’une minute, montre en main. Il vous suffit de mélanger 1 cuillère à café et demie de savon liquide (noir ou de Marseille) dans 250 ml d’eau, de bien secouer – et c’est prêt ! Il ne vous reste plus qu’à vaporiser votre mélange sur les feuilles infectées. Compte tenu de la forte teneur en savon, éviter de traiter vos plantes en plein soleil ; faites-le plutôt le matin ou le soir.

 

5. Le tabac

Contre les pucerons et les araignées rouges

 

C’est probablement la recette la moins attirante à réaliser, mais elle est d’une efficacité redoutable contre les pucerons et les acariens – aussi bien en prévention qu’en traitement ponctuel. Remplissez la moitié d’une bouteille en plastique de mégots, complétez avec de l’eau, fermez et laissez infuser pendant une journée (vous pouvez laisser plus longtemps – jusqu’à une semaine – si vous voulez un mélange plus concentré, que vous pourrez utiliser en plusieurs fois en le diluant). Filtrez pour ne garder que le liquide – vous pouvez y ajouter, si vous voulez, une cuillerée d’alcool à brûler mais ce n’est pas indispensable -, et vaporisez le dessous des feuilles de vos plantes.

 

Bonus : Le vaporisateur tout-en-un

Contre… un peu tout!

 

Suivant la bonne vieille méthode consistant à tout mélanger ensemble, vous pouvez vous constituer une préparation qui vous servira presque à tout. Mélangez un bulbe d’ail réduit en purée, un petit oignon haché, une cuillère à café de piment en poudre à 250 ml d’eau. Laissez infuser une heure, filtrez, et ajouter une cuillère à soupe de savon liquide… Et voilà, il ne vous reste plus qu’à vaporiser votre tout-en-un sur les deux faces des feuilles de vos plantes. Avantage supplémentaire : au frigo, ce mélange peut se garder une semaine.

 

Sachez qu’il existe encore d’autres méthodes pour fabriquer son propre insecticide naturel telles que : à l’huile, avec des feuilles de tomate, de la terre de diatomée… N’hésitez pas également à nous faire partager vos astuces.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *